LES BOTTES DE SEPT LIEUES,
ou les nouveaux exploits du Petit Poucet devenu courrier

un CONTE MUSICAL
écrit et mis en scène
par Armelle Bossière,
sur une idée d’Alice Julien-Laferrière

Michel Corrette

Le Petit Poucet courrier du Roi… et les bottes de sept lieues !

Saviez-vous que les bottes de sept lieues furent inspirées par celles des postillons, personnages de légende parcourant la France durant plusieurs siècles avec des bottes gigantesques accrochées à leurs chevaux ? Saviez-vous que sept lieues était la distance séparant deux relais de poste à l’époque de monsieur Charles Perrault ?

Des réponses réelles et merveilleuses à ces questions seront apportées dans ce conte, en musique et à travers une version revisitée du conte du Petit Poucet.

Les Bottes de Sept lieues développe la fin du conte de Charles Perrault, lorsque le Petit Poucet devient courrier du Roi et distribue les lettres de la cour. Poucet, grâce à ses bottes magiques et à un cheval qui parle est devenu le courrier le plus connu de France, mais aussi le plus seul : autant jalousé qu’admiré il est en même temps traqué par l’Ogre et trahi par Cloche-Claque, le postillon félon. Poucet parviendra-t-il à épouser la belle Lison, la fille du maître de Poste de Barbizon, et à débarrasser le royaume de l’Ogre ?

Mise en scène : Armelle Bossière
Direction musicale : Alice Julien-Laferrière
Interprétation : Jean-Denis Monory
Interprétation musicale : Alice Julien-Laferrière (violon), Kazuya Gunji (clavecin)
Scénographie : Claire Chavanne
Lumières : Thibaut Murgue
Costumes : Camille Bodin-Nourrisson

Après le spectacle Sonne, sonne, cor de postillon ! soutenu par le Musée de la Poste de 2013 à 2015, l’ensemble Artifices poursuit son partenariat avec le Musée par cette création de livre-disque autour du Petit Poucet et des bottes de sept lieues, dont la sortie participera à l’événement célébrant la réouverture du Musée de la Poste.