La spécificité de chaque programme nécessitant différentes compétences et différentes formations instrumentales, les artistes varient au gré des sujets abordés.

Matthieu Bertaud – flûtes à bec, traverso, appeaux, oisocarina

Matthieu BertaudC’est au sein de l’ensemble Correspondances que j’ai commencé à jouer avec Matthieu : des années au même pupitre en colla parte, ça créée des liens ! Nous nous sommes également retrouvés régulièrement sur des projets de l’ensemble les Surprises pour des répertoires plus opératiques. C’est une toute autre esthétique que nous abordons ensemble au sein de l’ensemble Artifices, partant de la thématique des oiseaux pour tester toutes sortes d’arrangements et de manières de jouer en public. Sa connaissance des flûtes tant à bec que traversière et sa maîtrise de l’oisocarina permettent une grande variété d’instrumentation tandis que son habitude de l’enseignement et son énergie en font un allié inestimable pour les diverses Balades des oiseaux et autres Carnavals que nous pouvons faire ensemble.

Kazuya Gunji – clavecin

Kazuya est sûrement le claveciniste avec lequel j’aurai le plus joué en duo et en musique de chambre : depuis nos études communes au conservatoire de Lyon nous n’avons cessé de travailler ensemble sur les projets des Artifices. Claveciniste exceptionnel (ayant notamment remporté le plus haut prix du Concours International Musica Antiqua à Bruges en 2010), il excelle aussi bien dans les pièces solistes que dans la basse continue. Outre ses qualités clavecinistiques, Kazuya est également titulaire du DE d’enseignement, joue de la cornemuse et maîtrise parfaitement les noix de coco, talents indispensables à l’univers de l’ensemble Artifices.

Jean-DenisJean-Denis Monory – comédien

C’est en avril et mai 2007, alors que je fais mes débuts en violon baroque, que je découvre le théâtre baroque à travers le festival Eclats baroques dirigé par Jean-Denis Monory au Théâtre Le Ranelagh à Paris. Alors que Jean-Denis travaillait avec les comédiens confirmés je suivais une initiation à la déclamation avec Benjamin Lazar, travaillant sur des Fables de La Fontaine. Le soir j’allais regarder les mises en scène des grands textes du répertoire du XVIIème siècle français mêlant musique, danse, poésie, théâtre… cela m’a laissé de très vives impressions. Elève d’Eugène Green, Jean-Denis mène un travail de recherche et d’expérimentation en théâtre baroque en tant que comédien et metteur en scène avec sa compagnie La Fabrique à ThéâtreAyant le souvenir d’un belle voix et d’une approche de la texture du texte —interprétation et prononciation— exceptionnelle —à faire pâlir toute autre interprétation de Molière à mes yeux— c’était à lui que je voulais faire appel pour raconter le conte des Bottes de Sept Lieux : l’avenir de ce conte musical était lancé !

Armelle Bossière – autrice, metteure en scène

Armelle

Ma première collaboration artistique avec Armelle se fit sur un spectacle poétique et musical donné lors du Printemps des Poètes 2008. Mis en scène par cette dernière, On n’aime guère que la paix mêlait des poèmes issus de l’anthologie éponyme des éditions Rue du Monde à des œuvres pour violon seul. Depuis, parallèlement à ses activités de comédienne, d’écrivaine, de dramaturge et de pédagogue, Armelle  a créé sa compagnie, Subrioso Saltat (biographie plus complète sur le site de la compagnie). Les connaissances en langue allemande d’Armelle et sa formation de metteur en scène me furent très utiles dans l’accompagnement de la création du spectacle Sonne, sonne, cor de postillon ! Une nouvelle collaboration voit le jour en 2016 autour du conte des Bottes de Sept Lieues, une commande passée à Armelle à partir des idées que j’avais développées autour de ce sujet. Ce conte écrit par Armelle a fait l’objet d’un livre disque paru chez LittleVillage, la collection pour enfants d’Harmonia Mundi, à l’automne 2018. Réécrit pour la scène et mis en scène par Armelle il a fait l’objet d’un spectacle pour enfants. Un second conte mis en mots par Armelle à partir d’une histoire directement issue des recherches que je mène sur les oiseaux chanteurs est à paraître aux éditions Seulétoile en décembre 2019 : Le Violon et l’Oiseau fera donc l’objet d’un second livre-disque illustré pour enfants.