Le Jeu des kyrielles

cloche Mersenne

Alice Julien-Laferrière, violon baroque
Joël Grare, clavicloche, toupin
Mathieu Valfré, clavecin (et orgue selon les concerts)

3 musiciens, 60 cloches

S’il existe un instrument porteur de mythes, de légendes et de contes, c’est bien la cloche : associée à la vie religieuse et payenne, rythmant les jours des villes et des communautés, elle accompagne la vie des hommes de la naissance à la mort et fait l’objet de superstitions, malédictions et adorations.

Cloches d’église ou cloches de vaches, ce patrimoine sonore à l’histoire fascinante et complexe résiste au passage du temps, mais leur place dans l’imaginaire est bien moins vive qu’il y a quelques siècles où elles occupaient une place centrale dans la vie quotidienne. C’est ainsi que les sonneries des cloches que l’on pouvait entendre retentir à travers la France, en ville ou à la campagne, ont donné lieu à de nombreuses évocations dans la musique baroque, et notamment dans la musique pour violon, clavecin et orgue.

Ce concert voyage dans cet univers, en associant au violon et au clavecin la présence des cloches comme instruments mélodiques, rythmiques et poétiques… avec des compositions de Joël Grare spécifiquement conçues pour le clavicloche pour enrichir ce programme baroque.

 

 

Le clavicloche, clavier chromatique de cloches joué par le percussionniste Joël Grare, fait écho à ces œuvres qui subliment les différents caractères des sonneries, tantôt funèbres, tantôt joyeuses, toujours puissantes dans leur mouvement répétitif et envoûtant. Les cloches de vache de Chamonix utilisées par Joël Grare pour interpréter ses propres compositions ont la particularité d’être rondes, ce qui leur donne une sonorité plus proche des cloches d’église que des tintements des pâturages…

Au programme :

De la musique des XVIIe et XVIIIe siècles (Jacques Aubert, François Couperin, Jean-Féry Rebel, Johann Paul Westhoff, Antoine Forqueray, Nicolas Lebègue, Louis Couperin, François Duval), ainsi que des compositions et improvisations de Joël Grare…. ainsi que quelques lectures choisies de recueils édifiants sur les cloches.

Ce concert peut être associé à une conférence sur l’histoire des cloches des régions de France et du Monde faite par un campanologue spécialisé.

« Quant aux Payens, ils usent de cloches pour signifier l’heure des bains, du marché, de la conduite des criminels que l’on mène au supplice, et la mort de quelqu’un, afin que les ombres et les spectres s’éloignent. »
Marin Mersenne, Harmonie Universelle