Le Carnaval des Oiseaux

… « ils tiennent aux strates invisibles du ciel, comme aux lignes visibles d’une portée musicale » Saint-John Perse

Graupner, l’Oiseau en cage (concert donné les de la Folle Journée de Nantes, février 2018)

Musette de Marin Marais avec les Chanteurs d’Oiseaux (concert donné à Saint-Valéry-sur-Somme, octobre 2017)

Ce spectacle a bénéficié du soutien de la Cité de la Voix de Vézelay.

logo


Alice Julien-Laferrière, violon
Caroline Dangin-Bardot, chant
Matthieu Bertaud, flûtes, appeaux, ocarinas
Mathilde Vialle, violes de gambe
Thibaut Roussel, théorbe

Ce programme existe également dans une forme instrumentale avec les Chanteurs d’Oiseaux 

Dans ce concert chaque oiseau est présenté à la manière du célèbre Carnaval des animaux par une description piquante, naturaliste ou poétique. Ce programme nous a donné l’occasion de travailler avec comédien, chanteuse ou encore avec les Chanteurs d’Oiseaux, ainsi que de proposer des transcriptions d’oeuvres allant du XVIe au XXIe siècle (notamment avec la création d’une pièce d’Henri Marchand, Bruissements, en 2014). 

Le thème universel et intemporel des oiseaux nous permet de relier la musique dite ancienne à celle de notre temps à travers des oeuvres adaptées pour notre formation de Rameau, Moussorgski, Fauré, Saint-Saëns, Couperin, Uccellini, Graupner, Montéclair… 

 

« Si notre musique nous plaît, c’est parce qu’elle chatouille les sens, ce qui lui est commun avec le ramage des chardonnerets et des rossignols. Mais la musique vocale devrait imiter le langage naturel des passions et des sentiments humains, plutôt que le gazouillis des canaris que, de nos jours, nos chanteurs prétendent si bien contrefaire avec les trémolos de leurs cadences tant admirées »…voici ce que nous pouvons lire en 1715 sous la plume d’un musicien Napolitain, Gian Vincenzo Gravina.