Archives des années précédentes

En 2020…

Nous avons donné Le Carnaval des oiseaux à La Seine Musicale (Paris 75), aux Dominicains de Haute Alsace (Guebwiller, 68), aux Douves (Onzain, 41), et au Domaine Prieuré La Chaume (Vix, 85).

La Balade des Oiseaux à la Citadelle de Montreuil-sur-Mer (62), dans le Festival de Simiane-la-Rotonde (04), à l’abbaye de la Guiche (41), avec les Chanteurs d’Oiseaux au festival d’Ambronay (01), et en partenariat avec la LPO Côte-d’Or-Saône-et-Loire à Sampigny-lès-Maranges (71).

Le Bestiaire d’Orphée a été créé à la Turbine (71) en partenariat avec La Cité de la Voix de Vézelay, puis donné au Château de Pierre de Bresse (71) et à l’église du Sacré-Coeur de Chalon-sur-Saône (71).

Coucou Hibou ! a été créé au Petit théâtre du Bat de l’âne (71), en coproduction avec les JM France, et a tourné pour quelques dates au sein de ce réseau.

On a pu voir La Conférence des Oiseaux en association avec un ornithologue, et Les Oiseaux chez Kircher au Domaine Prieuré La Chaume à Vix (85).

Le programme Suites à ma manière… a été joué lors du Festival Musique et Mémoire à l’écomusée du Pays de la Cerise (Fougerolles, 70) et à l’église de Champlin (58)

Le Jeu des Kyrielles a été joué à l’église de Sebourg lors du festival Embar(o)quement Immédiat (59).


En 2019…

Le Voyage au temps des postillons a été donné à La Folle Journée de Nantes (44).

 Les Bottes de sept lieues au Château de Lunéville (54), à Paulnay (36), lors du Festival de Sully et du Loiret (Sully-sur-Loire, 45), aux Flâneries Musicales de Reims (51), dans le festival Lumières du baroque (Celles/Belle, 79), au Château de Valençay (36), lors du festival Sonates d’Automne (Beaulieu-les-Loches, 37). Et nous avons rencontré le public du Musée de la Musique de Paris (75) dans un concert-lecture autour du livre Les Bottes de 7 lieues.

Papa Bach !  a été créé à la Cité de la Voix de Vézelay (89) et joué à la Friche La Belle de Mai dans le Festival Mars en Baroque (Marseille, 13), à l’Auditorium Saint-Pierre des Cuisines lors de Passe Ton Bach d’Abord ! à Toulouse (31), lors du Festival de Tarentaise (St Jean de Belleville, 73), dans le festival Bach en Combrailles (63), et à l’Académie Bach (Offranville, 76).

Le Carnaval des Oiseaux au Théâtre des Bergeries (Noisy le Sec, 93), dans le festival Musique et Mémoire (70), et à Saint-Pair-sur-Mer dans le festival Via Aeterna (50).

La Conférence des Oiseaux dans le Festival Baroque et plus (Lyon, 69), au Musée Rolin à Autun (71) et en association avec un ornithologue au Domaine Prieuré La Chaume à Vix (85). Un version pour enfants intitulée La Volière Royale a été conçue pour le Festival Valloire Baroque (Saint-Michel de Maurienne, 73).

La Balade des Oiseaux au château d’Hardelot (62), à travers la Nièvre dans le Camion d’Alimentation Culturelle (58), à l’Ecomusée du Pays de la Cerise, dans le festival Musique et Mémoire (Fougerolles, 70), lors de la balade gourmande dans les Maranges (71), et au Jardin Botanique de Singapour dans le festival Sing’Baroque.

La première version de Coucou Hibou ! a été donné pour les enfants et les familles à l’invitation des Petites surprises d’éclats (Bordeaux, 33), et on a pu voir Alice se promener avec son violon dans la forêt de Saint-Vit à Back to the trees (25).

On a pu entendre Les Oiseaux chez Kircher à la Gentilhommière de Lurcy-le-Bourg (58) et au Musée de Bibracte (58).

Le concert-déambulation La Coquette a été créé aux Soieries Bonnet à Jujurieux en partenariat avec le festival d’Ambronay (01).

Le Jeu des Kyrielles fut programmé lors des Musicales de Montreuil (93) et Les Kyrielles de neige à la Cité de la Voix de Vézelay (89).

Cette année a vu la parution du Violon et l’Oiseau, avec une rencontre à la librairie des Halles de Niort pour la présentation du livre-disque.


En 2018…

On a commencé l’année avec La Conférence sur les Oiseaux chanteurs au XVIIIe siècle, dans le cadre de l’exposition consacrée au comte de Buffon au Musée Médard à Lunel (34).

Le Carnaval des Oiseaux a été donné dans sa version avec chant à l’occasion de la Nuit de la Lecture au Musée Médard à Lunel (34), puis avec les Chanteurs d’oiseaux à l’Eglise du Chambon-sur-Lignon, dans le cadre du Festival Musique en Vivarais-Lignon (43).

Une forme particulière de ce concert, L’exil de l’oiseau : trajectoire d’un canari chanteur dans l’Europe des lumières, a été donnée lors de la Folle Journée en région, à l’Espace Culture René Cassin Grande Halle de Fontenay-le-Comte (85), puis à la Folle Journée de Nantes (44).

Le Jeu des Kyrielles a  été créé au Temple à Tours (37) puis donné à l’église Bellegarde de Cantorama (Suisse) ainsi qu’à l’Abbaye de l’Epine (51).

Alice est en résidence avec son violon et des livres sur l’écoute de la nature à l’Atelier-refuge sur Le Sentier des Lauzes, qui se termine par une restitution publique à Saint-Mélany (07).

La Balade des Oiseaux a déambulé dans les jardins du Musée d’Art et d’Histoire de Meudon (92), du Musée Mallarmé (77), dans les sous-bois du Mont Beuvray (58), invitée par la Cité de la Voix de Vézelay, ainsi qu’à la Grande Forge de Buffon (21),  et à la Chartreuse d’Aillon, dans le festival Musique et Nature en Bauges (73).

Les Bottes de Sept Lieues sont créées au Théâtre de l’Arc en ciel (château de Machy, 69), puis jouée dans la Bulle, scène gonflable itinérante installée à Melisey (70), au Studio Raspail (Paris, XIVe), et à la Cité de la Voix de Vézelay (89).

Cette année voit la parution du livre Les Bottes de 7 lieues, célébrée par une rencontre-lecture à la librairie Chantelivre à Paris.

On retrouve Les oiseaux chez Kircher durant la journée Musique en Ville organisée par les Traversées Baroques à Dijon (21) et on fête La fin de la Grande Guerre au son des cloches et des oiseaux !  à l’église Saint-Jean-Baptiste de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne).


En 2017…

On a beaucoup fait parler les oiseaux en musique cette année-là !

Les Oiseaux et nous : actions pédagogiques autour de la musique baroque et des oiseaux à l’école de musique de Bligny-sur-Ouche, avec exposition, spectacle… (21) puis auprès des classes de Suippes (Marne).

Création de la version croisée de La Balade des Oiseaux avec Vincent Milaret, animateur de la LPO Côte-d’Or au château de Lusigny-sur-Ouche, accueillis par l’association l’Arrière-Pays (21). Alice et Matthieu accompagnent en musique la chasse aux oeufs de Pâques à l’abbaye d’Ambronay (01), puis on les retrouve sur le Sentier des Lauzes en Ardèche, avec le Festival Labeaume en Musique (07).

Le Retour des oiseaux : concertos de Vivaldi et Handel lors de la Fête de la Nature, avec Cordis et Organo (Suippes, Marne).

Création du Carnaval des Oiseaux avec les Chanteurs d’Oiseaux à
Saint-Valéry-sur-Somme (baie de Somme, église St-Martin). 


En 2016…

Klinge, klinge, Posthorn ! est donné à l’auditorium André Malraux de l’Université Lyon 3 (69).

La Balade des oiseaux se promène dans le parc du Musée Buffon à Montbard avec le Festival Les Musicales en Auxois et la présence de Christian Mayade, président de la LPO de Côte-d’Or (21), ainsi qu’au château d’Hardelot (62).

Le Carnaval des Oiseaux est créé dans sa version avec chant à la Cité de la Voix de Vézelay (89).

On joue Le chant des oiseaux chez Athanasius Kircher et ses contemporains à l’auditorium du Conservatoire de Montreuil (93) suite à des interventions dans les classes de violon, et au château d’Hardelot (62) où l’on accompagne ce concert avec la Conférence sur les oiseaux chanteurs et leur place dans la société du XVIIIe siècle.

Le programme Corelli, Tartini et Fritz Kreisler : pastiches et originaux est donné lors du festival « Festivillage » à Sagonne (Cher, 18) et dans l’église de Pouilly-lès-Feurs (42).

L’enregistrement des Bottes de Sept Lieues se fait au conservatoire de Wissous (91), accompagné d’une lecture musicale publique du conte.


En 2015…

Cette année-là nous sommes très tournés vers le cor de postillon et la Poste en musique !

On a pu entendre le programme Le cor de postillon sur les routes d’Allemagne à Toulouse au Théâtre du Grand Rond dans le Festival Passe Ton Bach d’abord, puis la version allemande du spectacle Klinge, klinge, Posthorn ! lors du Festival Groepelbarock (Brême, Allemagne).

On retrouve cette thématique dans le concert-conférence La poste en musique au XVIIIe siècle à l’Auditorium du siège de la Poste de Paris (15e arr.), puis dans le spectacle Sonne, sonne, cor de postillon ! au Studio Raspail (Paris XIVe),et lors des Journées du Patrimoine au Palais idéal du Facteur Cheval (Drôme).

On entend tout de même quelques sons de cloche avec Au doux son de mon carillon joué lors du Festival baroque de Tarentaise, et des chants d’oiseaux avec la première du chant des oiseaux chez Athanasius Kircher et ses contemporains à Brême (Allemagne).


En 2014…

On suit l’exposition itinérante La Poste… une histoire extraordinaire avec le spectacle Sonne sonne, cor de postillon ! dans la Poste-musée d’Eyguians (05) et l’Espace citoyen de Lyon (69), accompagné d’une présentation du cor de postillon et exposition d’instruments à Saint-Apollinaire (21), à la mairie du 8e arr. de Lyon (69), et au Conseil Général de Gap (05).

Création du programme Corelli, Tartini et Fritz Kreisler : pastiches et originaux lors du festival de musique classique en Argonne, Fête Musicale de la Forêt (Meuse). On évoque également lors de ce festival le Style fantastique à la cour de Vienne dans un concert qui annonce le programme à venir autour de Kircher.

Première Balade des Oiseaux au Festival Les Musiques de Beauregard (69), Au doux son de mon carillon au Temple du Foyer de l’Âme à Paris, Festival Marin Marais (75).


2013

L’organisation de la Nuit de l’Imitation lors des Vendredis Baroques de Dardilly (69) marque le début des concerts de l’Ensemble Artifices, avec la création de trois programmes : Au doux son de mon carillon, Le Carnaval des Oiseaux et Délire au jardin des lyres, ainsi que le concert pour enfants Dialogue entre un violon et un oiseau.

Le Carnaval des Oiseaux est repris au Petit Festival de Musiques en Trégor, où on esquisse une première Balade des Oiseaux à Plufur (22).

On rejoue Délire au jardin des lyres à l’église de Chilly-Mazarin (91) suite à une présentation-conférence au conservatoire : « La musique représentative (ou figurative) chez J.J. Walther et ses contemporains ».

Dialogue entre un violon et un oiseau à La Chaffuste, Saint-Pol de Léon (29)

Création de Sonne sonne cor de postillon lors des Journées du Patrimoine à l’Adresse, Musée de la Poste de Paris (75).


2012

Alice soutient son mémoire de Master consacré à l’influence de l’imitation dans le langage violonistique au CNSM de Lyon et fait une première intervention sur le sujet à ’École de Musique de Clermont (60) dans une conférence intitulée La musique baroque vue à travers les oiseaux.