Évocation du chant des grenouilles dans la musique

Coa ? comment se fait-il que le coassement de la grenouille ait inspiré nombre d’œuvres musicales bien avant et bien après Platée, cet opéra de Rameau dont un batracien est le personnage principal ?!
S’attacher à cet amphibien mal-aimé nous permet de parcourir quelques siècles de musique et de légendes, et de parler aussi bien de l’être humain que de la nature.

Quelle est la symbolique attachée à la grenouille ? Pourquoi la retrouve-t-on évoquée dans la musique savante des XVIIe et XVIIIe siècles ?

Des œuvres musicales seront mises en regard avec l’écoute des sons de la nature : The Frog Galliard de John Dowland (XVIe siècle), Frosh ou imitation de la grenouille dans la Sonate représentative de de Biber, Imitazione di diversi animali brutti de Pasino (XVIIe siècle), Concerto Les Rainettes ou encore Le Concert des grenouilles et des corneilles de Telemann (XVIIIe siècle), La Grenouille, quatuor de Haydn.. et bien sûr des extraits de Platée de Rameau.

Ce travail se décline en plusieurs propositions :

1/ Une conférence richement illustrée en iconographie et en musique. Matériel : vidéoprojecteur, et du matériel de son pour la diffusion d’enregistrements.

2/ Cette conférence peut introduire la projection du film de l’opéra Platée joué par les Musiciens du Louvre, réalisé en 2002 à l’Opéra Garnier et mis en scène par Laurent Pelly.

3/ Ce sujet peut faire l’objet d’un rpogramme de concert avec violon, clavecin, et autres instrumentistes à définir…

 

« La Cour est fort attentive aux discours des Parisiens : elle les appelle les grenouilles. Que disent les grenouilles ? Se demandent souvent les princes entre eux. »
(Tableau de Paris, Louis-Sébastien Mercier, XVIIIe siècle)