Au doux son de mon carillon…

Ce concert évoque l’univers sonore de la France à travers le son des multiples carillons et sonneries de cloches présentes dans la littérature musicale des XVIIe et XVIIIe siècles.

Les cloches Rebel

Les sonneries de cloches font partie du quotidien : rythmant la vie et la société civile et religieuse, elles sont associées aux fêtes et réjouissances comme aux deuils ou à la guerre. Leurs sonneries sont de nos jours un vestige de ce que l’on pouvait entendre dans les villes et campagnes aux siècles derniers, un univers sonore qu’il nous a paru intéressant d’explorer dans notre démarche de reconstitution historique et musicale.

L’évocation des cloches (souvent figurée simplement par quelques notes martelées) n’a cessé d’inspirer les musiciens dans des œuvres aux caractères variés : joyeux carillons, funèbres glas, volées énergiques… autant de modes de jeux repris dans des pièces tour à tour virtuoses ou mélancoliques évoquant de nombreux clochers de France.

Ayant récemment rencontré Joël Grare et découvert le magnifique travail qu’il fait autour des cloches, nous avons pour projet de faire des concerts en commun, enrichissant notre programme baroque de ses compositions sur jeux de cloches.


Ce concert peut être associé à une conférence sur l’histoire des cloches des régions de France et du Monde faite par un campanologue spécialisé.cloche Mersenne

« Quant aux Payens, ils usent de cloches pour signifier l’heure des bains, du marché, de la conduite des criminels que l’on mène au supplice, et la mort de quelqu’un, afin que les ombres et les spectres s’éloignent. » Marin Mersenne